Là où senpai met toutes ses affaires.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ELEMENTALIST UC.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GAUTIER SENPAI
Admin
avatar

Messages : 124
Date d'inscription : 14/08/2016

MessageSujet: ELEMENTALIST UC.   Sam 3 Juin - 20:34

FREJA STELLA CHAUSSON

Tomorrow is a twinkle
today is a shining promise

Pour une mage si polyvalente qu'elle l'était, ce pouvoir est presque une bénédiction. Il est assez limité, quelque part : il n'y a pas de "carte mémoire" de copie, pas de restes d'une magie oublié ou quoi que ce soit. La copie est froide et sans bavure : un pouvoir est copié et utilisable et lorsqu'un autre le remplace, il disparaît purement et simplement. L'avantage de Freja, c'est qu'elle est suffisamment douée dans le domaine pour maîtriser assez facilement les dons qu'elle copie. Elle ne les connaît pas tous, bien sûr, et au fond, la manière de fonctionner (sans runes, sans formules) rend le tout assez complexe. Le plus dur, c'est de faire appel à la magie ; une fois le train en marche, elle n'a aucun mal à prendre les virages. Une autre contrainte du pouvoir, c'est que la copie elle-même n'est pas si simple à mettre en place, il en existe différents niveaux :

- La copie visuelle qui s'effectue en un instant. Elle permet d'avoir une bribe du don de la personne. Dans le cas d'un créateur de feu, elle permet d'en faire apparaître un de la taille d'une flamme d'un briquet.
- La copie visuelle prolongée s'effectue en un ton plus long : le regard doit être observateur et maintenue sur la cible visée, et permet de copier un pouvoir à 50% de ses possibilités ET de sa puissance. Par exemple, copier un contrôleur de glace ne permettra pas de modeler l'élément aussi bien que l'utilisateur (possibilités) ni d'en contrôler autant (puissance).
- La copie tactile s'effectue en un toucher bref. Elle permet de copier un pouvoir à 50% de sa puissance mais au maximum de ses possibilités. Dans le cas d'un contrôleur de glace, elle pourra modeler aussi bien qu'elle voudra (possibilités) mais contrôlera moins de glace (puissance).
- La copie tactile prolongée réside d'un long contact avec la personne - quelques instants - et permet une copie d'un pouvoir avec 100% des possibilités et de la puissance.

N.B. : Même dans le cas d'une puissance maximale, tout est placé sous le joug de la maîtrise, qui elle, n'est pas automatique. Elle a des facilités mais une magie ne se maîtrise pas instantanément.

Effets secondaires : Une fatigue irréelle. Freja était habituée à une magie totalement différentes sur deux points : premièrement, elle pouvait utiliser une quantité astronomique de magie dans un combat sans s'en sentir aussi épuisée qu'après un sort ici, si bien que le dosage est compliqué ; dans un second temps, là d'où elle vient, elle utilisait la magie de son corps mais aussi celle de l'air ambiant qui en est rempli, divisant de fait la fatigue, et ce n'est pas le cas ici.
Parfois, quand elle est trop épuisée, Frida redevient du papier - et d'autres fois, ses yeux changent de couleur au rythme de sa magie. Ce n'est pas tant un avantage qu'une preuve irréfutable qu'elle n'est pas totalement humaine mais ces symptômes disparaissent doucement au fur et à mesure du temps qu'elle passe ici.
Totalement inculte •• Ne connaît pas les coutumes, ni la technologie •• N'a aucune référence de film ou de jeu •• Se plaint parfois de faire les gestes du quotidien sans magie •• Maladroite •• N'a aucune notion d'argent •• Fan de la cuisine française •• Découvre tous les styles musicaux, sans préférence pour l'instant •• Fait des références à son monde d'autrefois par mégarde •• Porte un serre-tête de temps en temps •• S'habille dans sa tenue de magiciennes de temps en temps •• Se balade toujours avec son bâton magique •• N'a pas d'accent japonais •• Parle bien anglais, malgré quelques erreurs •• Aime voler sur son bâton •• Pose beaucoup de questions •• Très curieuse des coutumes du monde •• Quand elle est trop fatiguée, elle se transforme en papier pour quelques brèves secondes •• Ses yeux changent de couleur à l'activation de sa magie parfois •• Actuellement, elle ressemble plus à une créature magique qu'à une vraie humaine.
NOM Chausson (Campbell).

PRÉNOMS Freja, Stella.

ÂGE 18 ans, normalement.

CLASSE Classe B.

ANNÉE 7ème année.

NATIONALITÉ Indéterminée.

ANCIENNETÉ Toute récente.

POUVOIR Copieur.
Caractère à écrire. La flemme pour l'instant.
Elle possède des cheveux blonds platines, d'une couleur qui se rapproche de l'or ; ses yeux, bleus clairs, changeaient parfois de couleur à l'occasion des sorts qu'elle n'est plus capable de lancer. Sans cette touche spécifique, elle a l'air bien moins impressionnante du haut de son mètre soixante-quatre.

TAILLE 1m64.
COULEUR DES CHEVEUX Blonds platines.
COULEUR DES YEUX Bleus ciel.

Pour compenser, au début, elle s'entêtait à porter sa tenue de magicienne - cet ensemble blanc secondé de quelques accessoires qui n'ont pas leur place dans la mode et les normes du monde dans lequel nous vivons. Elle la porte encore de temps à autres mais Freja s'est adapté - bien qu'elle ne puisse se séparer de sa gigantesque baguette qu'elle garde en permanence, autant par méfiance que par habitude.

STYLE VESTIMENTAIRE Simple. Magique, parfois.
SIGNES DISTINCTIFS ...Tout ?
REGARD D'AUTRUI Intimidé, incompréhensif.
INVENTAIRE Sa baguette magique qui ne marche plus.

Seulement voilà il a bien fallu qu'elle trouve quelque chose et son premier réflexe a été de demander à un mage créateur d'objets magiques de rendre un peu de sa splendeur à sa baguette en y insufflant le don de vol. C'est le mieux qu'elle puisse faire - et elle se promène parfois dessus, même dans les couloirs, car elle n'a jamais été habituée à ce mode de vie où il faut tout faire en permanence via ses propres membres. Elle se sent déjà bizarre maintenant qu'elle n'a plus sa magie, avec son corps frêle et sa peau à peine bronzée, comme un animal en dehors de sa zone d'habitat - alors elle tente parfois de se fondre dans la masse en espérant y disparaître.
• Lieu de naissance : Wilwarin, capitale du royaume d'Eilinel.
• Situation des parents : Issue d'une famille très respectée et riche, à la grande renommée. Son grand-père (du côté de sa mère) était un mage très respecté à son époque. Son père est davantage dans la politique, mais dans l'ensemble, il y a des grandes attentes familiales.
• Membres de la famille : Ses deux parents cités ci-dessus et son grand-frère dans l'armée de la capitale.

• Déroulement global de l'enfance : Une vie riche d'enfant riche, marquée par l'éducation poussée et magique que chaque enfant se doit d'avoir dans un tel univers. Son père lui apprenait les ficèles d'un comportement parfait et sa mère était axée sur la magie élémentaire - allant jusqu'à engager des professeurs particuliers. C'était autant pour la réputation de la famille que pour elle, mais étant donné le résultat, elle ne s'en plaint pas - et puis, ses parents étaient sévères mais pas vraiment mauvais à son égard.
_____________________________________________________________________________

"Académie Wilwarin" est un manga sorti en 2009. Il présente un univers alternatif où la magie est omniprésente - mais présenté sous un autre regard. Il n'y a pas de don unique mais une magie contrôlé par des runes et des sorts qui relient d'un apprentissage sérieux.
L'œuvre est connue mondialement, au même niveau que Naruto.

Tome 1 : Le premier tome de la série présente Freja en tant que personnage principal. Il commence par parler du contexte du manga : le pays concerné est auto-suffisant et n'a que très peu de relations avec les autres sur lesquels quasiment aucune information ne sera donnée. Cet univers est spécial du fait que la magie y existe : il s'agit de flux d'énergie qui traversent le corps et peuvent être convertis puis utilisés dans des sorts modélisés d'après des formules précises. Les filles apprécient les balais sur lesquels elles peuvent voler (sort de lévitation, apprentissage facile voire enfantin, etc). De plus, les circuits magiques ont des tailles (et donc des puissances) différentes selon les personnes, le talent est donc littéralement différent selon les gens. Cela ajouté au fait qu'une moindre erreur dans les formules peut changer l'effet d'un sort, la magie est instable ; et les mages utilisent des runes enfermées dans un livre pour lancer leurs sorts.
Après toutes ces informations, l'intrigue se centre sur Freja : au terme d'une enfance décrite plus haut, elle entre à l'académie et fait montre d'un talent assez surprenant. Via sa narration, on apprend la géographie de l'académie et l'identité des professeurs, et, plus largement, le système de vie dans l'académie et les dortoirs. L'académie contient une aile réservée au dortoir et un bâtiment principal avec une salle de cours ; la seconde aile est la bibliothèque (dont la réserve, pour les professeurs et mages avancés). Le directeur a son bureau en étage, avec sa bibliothèque personnelle et des livres interdits - l'information apparaît quand le directeur lui-même est brièvement présenté vers la fin du tome. Il ne s'agit que d'une mise-en-bouche très simple, mais la clarté et la complexité de l'univers ont attiré beaucoup de public dès les premiers chapitres.

Tome 2 : Ce second tome est plus centré sur l'académie elle-même. Freja rencontre ses camarades de classe et ses relations se dessinent, mais le tome est plutôt informatif quant à l'école. On entre à l'académie à 15 ans, il y a 3 ans de cours basiques (mais qui restent légèrement avancés : tout le monde connaît déjà les bases de la magie, dans cette culture.) après quoi chaque élève choisit une spécialité :

- Filière A : Magie de combats. (La plus populaire et celle chez qui vont la majorité des élèves. La plupart des magiciens vont à l'armée (gouverneurs pour les plus doués ou riches, forcément.) et c'est ce qui y convient le mieux pour les affrontements.)
- Filière B :  Magie des éléments. (La magie élémentaliste est vue comme inutile. Elle permet une bonne synergie avec la nature ou l'accomplissement des tâches quotidiens (feu, lumière, frigo, etc). Elle est souvent sujet à moquerie.)
- Filière C : Magie animale et naturelle. (La magie animale est pour les métiers pour pacifistes, mais on ne s'en moque pas depuis que ces gens finissent par fréquenter des griffons ou ce genre de trucs bien badass.)
- Filière D : Magie de soutien. (La magie de soutien, donc de soin, mais d'augmentation de capacités. Souvent une spécialisation secondaire à vrai dire, mais bon, certains s'y spécialisent quand même.)

On fait 2 ans de ces cours très intenses puis une année supplémentaire pour ceux avec une moyenne excellente (18/20 en équivalence.) pour un diplôme supplémentaire (nécessaire pour des postes comme "chasseurs de mages noirs", un haut poste au gouvernement, directeur de l'académie, etc. ; bref, les plus hauts hiérarchiquement qui se comptent sur les doigts de la main.) et il y a peu d'admis. De plus il y a la très impopulaire option supplémentaire sur la magie noire, présente pour apprendre à la contrer, si bien qu'on ne sait pas qui est le professeur, l'information n'a jamais fuité et on ne l'a jamais présenté publiquement.

Tome 3 : Informativement, ce tome n'est pas des plus complets : il est centré sur Freja et ses relations personnelles. Elle s'habitue au rythme de l'école, situe ses capacités par rapport aux autres membres de l'école (elle est dans les meilleurs.) et construit ses premières relations avec les professeurs.

Tome 4 : Saut dans le temps de quelques semaines, à la veille d'une sortie scolaire dans le ministère de la capitale. Lorsque Freja et sa classe quittent l'académie et traversent la capitale, des informations sont données : au sein de la capitale, la magie est presque omniprésencte. La capitale est ronde avec de grandes murailles et le quartier riche est situé au milieu, surélevé de surcroît : c'est ici que se trouvent l'Académie. Certains magiciens ont un complexe de supériorité vis-à-vis des civils, notamment les jeunes civils ; et cette mentalité se voit lorsque la classe les croise dans la rue. Pourtant, dans la capitale, il y a beaucoup de civils avec des métiers normaux. Il y a également beaucoup d'animaux présents car les magiciens ont une excellente harmonie avec eux. Les animaux magiques (phoenix, etc.) sont très rares et même une plume est revendue très chère pour deux raisons :
1. Les animaux magiques ont des propriétés magiques pour les sorts.
2. La vente est interdite, car le gouvernement veut garder le monopole de ces ressources. (bien que ce soit davantage des gens que le gouvernement lui-même - une sorte de marché noir caché sous une loi officielle.)

Lorsque la classe arrive au ministère, on en apprend beaucoup sur le gouvernement du pays : il y a un Roi mais il fait davantage office de décoration. Autrefois, son ancêtre a été choisi pour son talent (les exploits héroïques, la renommée, etc.) mais sa lignée n'a pas suivi - on le respecte, et s'il prend une décision on ne la conteste pas, mais le Roi est conscient qu'il n'est pas le mieux placé pour le faire, c'est pourquoi il s'en remet au gouvernement. Il a quand même une éducation dans les domaines scolaires alors il sait parfaitement diriger son gouvernement pour ce qui est de l'économie et la diplomatie, mais on est dans un monde où la magie prime et fait le quotidien. Le Roi ne sachant pas faire grand chose dans le domaine, il ne se mêle pas de ces affaires-là et de l'académie par exemple - qui semble presque toute puissante.
Par tradition, personne ne dit rien ; le système marche autrement : il y a 10 mages nommés les "Aracans" qui ont été choisis pour leur force ou leur richesse (Les deux vont souvent ensemble, puisque l'argent permet l'entraînement, mais il y a quelques imposteurs dans leurs dix.) et qui font office de "gouvernement" pour tout ce qui concerne la magie. Ils n'ont pas de décision en dehors de ce sujet-là ; le Roi s'en remet à ses conseillers spécialisés dans différents domaines, seul le système de magie diffère, avec ces dix décisionnaires.

Tome 5 : La classe croise (par chance, ce n'était pas prévu.) quelques uns des Aracans qui font une excellente impression aux élèves puisque leur présence suffit à faire ressentir leur puissance magique. L'un d'eux porte un livre de runes, ce qui en surprend certains : à l'académie, utiliser des runes pour lancer des sorts est sujet à moquerie, mais le professeur explique que ce geste est sans doute une remise en question et c'est donc très bien vu. C'est synonyme d'une grande sagesse, même si les Aracans ne l'utilisent jamais puisqu'ils maîtrisent la magie à la perfection.
Après un court flashback qui nous ramène dans l'enfance de Freja et son éducation, et aussi, le fait que son grand-père (mage célèbre, présenté très rapidement au début du tome 1.) adore les livres de runes, en dépit des commentaires des autres mages, la classe retourne à l'académie, la journée se terminant.

Tome 6 à 15 (Arc "Menace intérieure") : Plutôt léger en terme d'ambiance, cet arc commence avec des disparitions inquiétantes au sein de l'académie. Des élèves jeunes et influençables, que l'on pense sujets à une blague des aînés mais lorsque le profil des victimes change, la direction comprend que la menace est sérieuse. Freja veut s'en mêler ; en tant qu'héritière de renommée, elle considère qu'il serait prestigieux d'attraper le coupable - c'est tout du moins ce qu'elle laisse paraître. Au-delà de ce mensonge (qui l'arrange bien, à vrai dire.) elle est inquiète pour son entourage ; et c'est là que son caractère se dessine enfin : une personne avec un sens de la justice trop fort pour rester inactive. Elle n'est pas la plus gentille, bien au contraire. Elle s'énerve souvent, elle n'éprouve pas la moindre pitié pour les gens qui laissent tomber ou ceux qui ne méritent pas la compassion - ce n'est pas une naïve, mais elle ne peut laisser ce genre d'actes impunies. Ses décisions l'amèneront à se faire réprimander par une administration mécontente de ses initiatives dangereuses et lui apporteront la méfiance de certains de ses professeurs.
Durant tout l'arc, l'inconnu professeur de magie noire sera présenté comme le coupable idéal et Freja partira à sa recherche avec les amis qu'elle se sera fait depuis le début de son aventure. Finalement, il s'agira du professeur d'histoire de la magie (un jeune, motivé, apprécié de tous, avec un avenir brillant au sein de la politique, décliné au profit de l'enseignement) qui sera désigné comme coupable des kidnapping.

Tome 16-17 (Arc "Examens") : Ces deux tomes sont différents dans la forme et centrés sur les examens de milieu d'année. Les différentes matières sont listés et leurs programmes expliqués clairement - et cette façon de faire est très innovatrice pour un manga, renforçant la crédibilité de cet univers magique.

Tome 18-19 (Introduction à l'arc "Invasion") : Le pays est sous attaque d'un de ses voisins. La capitale est en alerte, certains programmes d'adhésion à l'armée sont créés pour la renforcer rapidement en vue des confrontations. Alors que la bataille est censée se dérouler loin de la capitale, des espions ennemis s'y infiltrent - et l'utilisation potentielle d'une magie de mémoire empêche toute conclusion rapide. La première partie se centre sur l'horreur de la guerre et la tension qui arrive jusqu'à la capitale. Ensuite, l'intrigue est centrée sur la recherche des espions et la mise-en-place de mesures de sécurité.

Tome 20 à 26 (Arc "Invasion") : Le directeur est entre les mains ennemies, paraît-il. Les espions ennemis sont à la tête de l'école et pour sauver la vie du directeur, personne n'ose contester leur autorité. Les programmes des cours sont changés et orientés vers une optique plus sombre et dangereuse, les professeurs n'ayant pas leur mot à dire. Certains sont même remplacés, et le cours de magie noire est assuré par le nouveau "directeur" ennemi, le professeur concerné n'ayant pas été retrouvé. Freja aura passé son temps à la recherche du directeur, menant son enquête. Elle aura cherché dans la ville, se sera renseigné et aura terminé son chemin chez le professeur de magie noire inconnu, qui s'avérera être le véritable directeur. Pour des raisons d'image (étant donné sa matière.) et de sécurité, il a choisi de ne pas se montrer publiquement dans l'exercice de ses fonctions (les deux). Face à la détermination de Freja à l'idée de lui venir en aide, il lui apprendra quelques tours et la tiendra au courant de l'opération destiné à reprendre le contrôle de l'académie. L'oppression dure un tiers de l'année et ce jusqu'à la fin de celle-ci, quand enfin, les espions sont capturés et envoyés au cachot au terme d'une opération parfaitement menée par l'administration de l'école.

Tome 27 : Examens de fin d'année. Freja est reçue comme l'une des premières de sa promotion et passe à l'année suivante. Elle l'annonce à ses parents qui ne semblent pas plus fiers que ça mais l'encouragent.

Tome 28 : Saut de deux ans dans le temps. Le reste de la scolarité s'est déroulé sans encombre car l'académie a renforcé ses sécurités magiques, et en supposant qu'elles soient possibles à briser, il faudrait un temps fou pour préparer une invasion. L'académie a du répit - et on retrouve Freja quelques temps après. Ce tome sert surtout à poser le nouveau contexte et à souligner les changements intervenus depuis.

Tome 29-30 (Arc "Familier") : Comme elle atteint la majorité chez les mages (17 ans) Freja peut prétendre à son premier familier et elle éprouve quelques difficultés à l'élever au début. À la fin des deux tomes, elle s'entend bien avec lui et a compris son rôle de protecteur, en tant que maître d'un familier.

Tome 31-40 (Arc "School War") : Une autre académie, l'académie Ohtar, rejoignit l'académie Wilwarin vers le milieu de l'année pour l'examen et le passage en filière spécialisée qui ont, par tradition, lieu à Wilwarin. Il y a une vieille dame, l'unique oracle du pays, qui reçoit tous les élèves pour leur parler de leur avenir et approuver ou non leur choix de filière (et donc de futur) - mais leur séance se paie, et pour y avoir droit, les élèves doivent réussir leurs examens. Freja révise toute l'année pour n'avoir aucune difficulté et elle découvre que les examens ne se limitent pas à des écrits mais à des épreuves dispersées tout au long de l'année. Il y a des tests de courage, certains pour comprendre son sens de la justice et le genre de personne qu'elle est. Ayant déjà fait ses preuves lors de sa première année, elle ne déçoit pas en se montrant altruiste - et termine seconde de sa promotion aux examens. Lorsqu'elle choisit la filière B, celle des éléments, elle surprend tout le monde mais n'éprouve aucun regret - et l'assurance avec laquelle elle l'annonce à ses parents coupe court à toute plainte de leur part lorsqu'ils comprennent que leur fille est déjà décidée.

Tome 41 : C'est ici que Freja est sortie. En plein milieu de son année de magie des éléments où elle excellait (ce qui n'était pas étonnant : elle était la seule, dans le top 20, à choisir cette filière) et alors que le manga comporte 43 tomes à ce jour, Freja a ressenti une brusque poussée au ventre, comme une envie de vomir soudaine après une attraction de haute sensation, et l'instant d'après, elle avait changé d'univers.

_____________________________________________________________________________

Le manga fut offert en cadeau à une jeune fille qui le collectionnait par son père dans le même temps qu'une visite de réconfort après le décès de sa mère. Bérénice ne s'attendait pas à perdre le contrôle de ses émotions au point que son don lui échappe.
À vrai dire, personne n'aurait pu s'atteindre que le pouvoir de "donner vie aux histoires" déraille au point que le personnage principal du manga offert par son père ne décide d'en sortir pour de bon. On ne saurait dire pour qui c'était le plus dur - Bérénice qui devait s'occuper de quelqu'un juste après le décès de sa mère (lui apprendre les bases de la civilisation et même de la langue, et plus ou moins l'héberger, après avoir accepté le fait qu'elle ne retournerait pas dans le royaume du papier) ou Freja qui venait de perdre toute son existence pour atterrir dans un monde sans magie avec une jeune fille en deuil. La difficulté de la situation les rapprocha et lorsque Freja découvrit son pouvoir quelques après, elles se rendirent à Prismver ensemble.

"Je ne saurai décrire la situation telle que je l'ai vécu. Il y avait mon monde, et soudainement, il y avait le vôtre. Je ne saurai expliquer la façon dont les choses marchent. Je n'ai jamais eu le sentiment d'être une "histoire", et pourtant, lorsque j'ai été appelée ici, cette vérité s'est imposée à mon esprit comme si elle y avait toujours été. Je ne suis qu'un personnage et j'ai été invoquée ici via un pouvoir. Cette vérité n'a pas disparu, moi non plus d'ailleurs ; mais je la sens s'estomper à mesure que je reste ici. Vous voyez, ce sort de confusion qu'un médecin vous lance avant de vous appliquer une magie de soin qui sera douloureuse ? Celui qui vous endort ? Il y a toujours un bref moment durant lequel vous êtes éveillé et vous sentez le monde disparaître comme si rien n'avait d'importance, comme si la réalité s'éloignait. C'était mon état quand je suis apparue ici, consciente de ma condition - mais je me suis très vite habituée, et cette certitude de n'être pas réelle, comme programmée pour mon arrivée, mais pas pour rester, pas plus que moi d'ailleurs, a fini par disparaître (pas moi, heureusement). Bérénice dit que c'est comme une application dans ma tête qu'on a fini par désinstaller, bien que je n'aie pas compris la signification. En revanche, elle est persuadée que l'on comprendra la référence au sort de confusion et que le votre s'appelle un somnifère.
(Je trouve ça injuste que la compréhension n'aille que dans un sens, mais tant pis pour moi.) Le lien entre nos deux mondes, c'est notre langue. Vous l'appelez "japonais" mais ce n'est pas mon cas - peut-être que ça changera, si jamais mon auteur en décide aussi. Devrais-je l'appeler papa ? Je me demande si ses écrits auront toujours de l'influence sur mon esprit actuel. Je ne saurai pas le dire. Je n'en sais pas plus que vous, j'espère simplement éviter de m'évaporer un jour, maintenant que je commence à apprécier ce monde."


• Age et circonstances de découverte du pouvoir : Quelques semaines après son arrivée, en pleine discussion avec Bérénice. Ce ne fut ni spectaculaire ni une révélation, et si Piers n'avait pas été là pour le remarquer, l'apparition de ce pouvoir aurait eu des chances de passer inaperçu. Il a fallu attendre que Bérénice use un pouvoir un peu voyant pour que la copie de Freja ne fasse de même (en l'occurence, Bérénice a fait apparaître une girafe. Imaginez la réaction de la ville lorsque Piers a appelé le zoo au sujet de jumelles girafes au milieu de son salon.) et de là, la déduction fut assez aisée ; elle pouvait copier les pouvoirs.

• Réaction du personnage / de ses proches : Pas de surprise, voire de la déception pour une ex-magicienne qui connaissait beaucoup de sorts, elle était heureuse de pouvoir aller à Prismver avec Bérénice.
• Réaction lors de la réception de la lettre / de la visite d'un traqueur : Même chose.

• Age d'entrée à Prismver : 18 ans.
• Ancienneté à Prismver : Quelques mois.

• Si le personnage a entre 18 et 21 ans, sa filière : Commerce/économie.
• Si le personnage a entre 18 et 21 ans, ses 5 matières choisies : Architecture, japonais (qu'elle parle déjà, vu qu'elle vient d'un manga.), histoire, mathématiques, sports, cuisine.

• Les ressentis du personnage concernant la découverte des pouvoirs dans le monde : Aucun avis, c'était normal là d'où elle vient, elle considère que les gens finiront par s'y habituer, comme chez elle.
• L'avis du personnage au sujet de la vice-directrice et du projet PUMA : Aucun avis.
• Est-il actif dans son groupe : Une kiwi totalement inactive.
Mess with Ratatouille ? You get stabatouille.






OST :
- Ori and the Blind Forest (Naru)


Dernière édition par GAUTIER SENPAI le Sam 2 Sep - 19:50, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://senpaihouse.forumactif.org
GAUTIER SENPAI
Admin
avatar

Messages : 124
Date d'inscription : 14/08/2016

MessageSujet: Re: ELEMENTALIST UC.   Dim 13 Aoû - 15:07

prout
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://senpaihouse.forumactif.org
 
ELEMENTALIST UC.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senpai House :: Fiches v2-
Sauter vers: