Là où senpai met toutes ses affaires.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Terrence Chausson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GAUTIER SENPAI
Admin
avatar

Messages : 125
Date d'inscription : 14/08/2016

MessageSujet: Terrence Chausson   Mer 31 Mai - 20:09

From time to time, there arise among human beings, people, who seem to exude love, as naturally as the sun gives out heat.
To be clear, he is not one of them. He's their real opposite.
passez votre souris sur l'image
CONTRÔLE DE L'IDENTITÉ ♔ Terrence est l'informateur de la classe S et c'est son pouvoir qui y aide. Avec lui, rien n'est secret, et croyez-moi, aucun don ne vous aidera à vous défendre contre ça - car ce n'est pas vraiment à l'aide du sien qu'il vous soutire des informations. Laissez-moi expliquer en commençant par le début : qu'est-ce que l'identité ? Ce n'est pas seulement un nom, mais tout un concept abstrait qui définit qui vous êtes, à savoir vos relations, votre réputation, votre image, à peu près tout ceci réunit. Terrence est capable d'influencer sur l'identité des gens et de modifier chaque critère qui participe à leur identité. En outre, s'il choisit de devenir John Smith, professeur des A depuis 45 ans et se présente devant la classe des E, ces derniers en seront persuadés - et ce n'est pas la seule limite. Terrence peut devenir votre meilleur ami, votre Moriarty ou encore votre premier amour.

L'identité n'a pas de limite. Elle s'inscrit dans les mémoires, se grave et créé l'attachement - et ce pouvoir peut aussi influencer sur votre relation avec lui. En l'utilisant, Terrence pourrait se débarrasser de toutes ses connaissances et commencer une nouvelle vie en se présentant magiquement comme un parfait inconnu. Ce don n'est pas très puissant et il est très peu coûteux en magie (ce qui est logique, puisque son seul intérêt est sur la longue durée) mais plus le nombre de cibles et le degré d'absurdité est grand, plus la tenue de l'identité est difficile. En outre, il sera plus facile de se créer comme l'ami d'une personne ouverte que celui d'un asocial confirmé. La plupart du temps, le cerveau se débrouille pour combler les incohérences en "créant" des souvenirs relatifs à l'identité ; chez certains, la certitude d'avoir tout oublié se dessinera.

Chacun réagit différemment mais le don et le cerveau touché forment ensemble une cohérence. Une identité peut être maintenue pendant des jours ou des mois : lorsque Terrence est à court d'énergie, elle ne disparaît pas, mais elle paraît moins crédible et plus floue (et à moins qu'il ne soit dans le coma, sa magie garde toujours un peu d'activité inconsciemment) et au bout d'un certain temps, il doit en changer. Il peut tout à fait recréer la même identité, l'important est simplement le renouvellement. Bien sûr, il ne doit pas se surmener pour éviter des maux de tête, des vomissements ou des trous de mémoire : son propre don est capable de se retourner contre lui.
Terrence Chausson. 20 ans. Classe S. Ancien B. Contrôle de l'identité. Hétérosexuel. Français.

Connu sur l'intranet sous le nom de Spectre.
「 get me out of there 」

• Taille : 1m80. Il a une carrure de jeune homme de la vingtaine, très loin de l'obésité et à une bonne décennie de masse de l'anorexie.

• Couleur de la peau : Pâle. Très pâle. Il a beaucoup voyagé mais il n'a pas beaucoup bronzé. Sa peau lui donne l'air malade selon certains.

• Couleur des yeux : Verts, tournés en rouge par l'élève-couleur. Il se moque bien de ses yeux, les deux teintes lui vont parfaitement.

• Couleur et longueur des cheveux : Noirs et assez courts. Il les coupe régulièrement. Ils sont en bataille sur sa tête, Terrence ne les coiffe pas.

• Style vestimentaire : Simpliste. Il met vraiment de tout : du chic, des trucs à motifs, des habits sombres, des trucs décontractés. Il a des goûts ouverts mais spéciaux, il aime ce qui est confortable.

• Signes distinctifs : Ses yeux, en dehors de ça, sa peau fait aussi parler. Il a l'air vraiment peu fréquentable et cette image lui convient.

• Regard d'autrui : Il ne revient pas du tout ce côté mauvais ni "méchant honnête" qu'il est. Il donne plus l'image d'un branleur insolent et immature.

• Inventaire : Rien de spécifique.


There's a reckonin' a-coming And it burns beyond the grave It's lead inside my belly Cause my soul has lost its way Oh, Lazarus How did your debts get paid Were you so afraid

Il mérite rien Terrence. Il mérite pas tes sourires, pas tes mots, pas ta politesse. Il mérite pas qu'on le regarde, qu'on le complimente, pas cette gentillesse dont il savait autrefois faire preuve. Il est abîmé Terrence, le corps imperméable à tous ses sentiments qu'il ne laisse pas paraître, l'esprit torturé par les émotions qu'il est incapable d'effacer. Il se conforme au milieu dans lequel il estime devoir retourner, s'interdit le meilleur au nom de la bonté qu'il ne peut exercer. Terrence s'en veut, Terrence se connaît bien assez pour savoir comme la réponse pourrait être facile - mais la rédemption, qu'importe que les plus tolérants d'entre vous la lui vendent, ne lui revient pas de droit.

Il est capable du pire et rejette le meilleur, et la seule chose qui le sépare des pires est la conscience de ses méfaits. Terrence ne vous aime pas ; il se présente, froid et impartial, comme l'élément sombre dont vous n'assumez pas avoir besoin. Il connaît les gens sur le bout des doigts - et parce qu'il se déteste, il aime appuyer le mal-être des gens en les sortant de leur confort écœurant. Malgré tout ça, il est le premier à aimer ses habitudes, prendre le temps de discuter, mettre en place ses affaires si bien calculées - à agir méticuleusement sur chaque étape préparée. Terrence est un fantôme qui s'insuffle dans vos vies et les chamboule comme si elle ne commençait vraiment qu'une fois qu'il l'a rejoint. Il n'a peut-être pas les points d'acier ou une magie effrayante mais il sait se faire entendre - sait capter l'attention avec cette passivité glaciale qui, à terme, apparaît comme étant bien plus entraînante que n'importe quel coup. Il aime raconter des pans de sa vie, lier une anecdote avec les horreurs qu'il s'apprête à faire - démontrer, selon lui, à quel point les choses sont sans importance. Il ne veut pas d'aide Terrence, pas d'amis. Il ne mérite pas l'espèce humain bien qu'il ne la tienne pas en haute estime - et malgré ça, il n'est pas modeste. Il connaît ses moyens, son intelligence, sa façon d'être, il a confiance en lui, mais ce n'est pas pour autant qu'il s'aime.

Il se dégoûte Terrence - et pourtant, faire le bien lui semble impossible, le pardon lui semble intouchable pour quelqu'un comme lui. Il ne peut que s'enfoncer dans cette tourmente, amplifiant ce mal chaque jour, se détestant un peu plus à chaque seconde ; le menant pourtant sans regret - car le seul éprouvé ne sera jamais que le premier acte de cette folie sans fin.
「 You felt your sins crawling on your back 」


Le manque d’intérêt logique des gens pour la tendre enfance des personnages rend difficile toute introduction à leur histoire - après tout, il paraît logique de la réciter chronologiquement, alors je vais faire de mon mieux. Terrence est né dans une famille riche dont la fortune remontait déjà à quelques générations - et jusqu’à ses cinq ans, il ne s’est rien passé dans sa vie. Il n’était qu’un enfant normal avec une vie normale - un enfant qui découvrit le bonheur d'une soeur cadette. Terrence n'avait jamais été très expressif avec ses sentiments - il n'était pas le genre d'enfant apprécié que l'on ne regrettait pas d'avoir conçu. Il restait stoïque, presque trop mature, comme si tout écart à son impassibilité lui était interdit. Son enfance, bien qu'elle puisse être un point faible chez beaucoup comme étant l'unique période d'insouciance d'où s'échappaient des informations cruciales chez les gens mystérieux, s'annonçait comme le reflet de ce qu'il deviendrait : quelqu'un qui, malgré sa tendance un peu trop poussée à la discussion, ne prononçait pas un mot au hasard. Cette tendance venait sûrement de sa personnalité ; on a tendance à se dire que ceux qui parlent peu réfléchissent davantage, une façon de voir les choses qui ne s'applique pas à Terrence. Il a toujours réfléchi autant que les autres tout en gardant ce penchant pour les bavardages - et cette façon d'être tellement paradoxal faisait tomber sur lui l'inquiétude de ses parents. Il n'avait jamais été comme les autres. Peut-être était-ce cette façon de se comporter qui poussa la famille à voyager chaque été, une fois que Calliope eut un âge suffisant - une décision honorable étant donné tout le bien qu'elle fit à Terrence.

La première destination fut le Japon. Comme il n'était âgé que de dix ans, le gamin qu'il était n'en retint pas tant de choses qu'il l'aurait voulu - mais la culture pétillante du Pays du Soleil Levant resta gravé en lui. Terrence ramena de ce premier été une passion pour les mangas qui n'empiétèrent jamais sur son travail - car ce qui le marqua le plus, ce fut la politesse et la patience des habitants de ce pays. Leur façon de se comporter différaient tellement de la France ; cette façon lente et assurée d'approcher les choses, mais aussi avec une précision parfaite. Ce fut presque une leçon de vie pour un gamin à l'aube de la puberté - et ce schéma annuel de vie l'aida à garder une vie stable. Les cours, le travail, les amis, et chaque été, un nouveau voyage.

Le suivant se déroula au Kirghizistan. Cette année-là, le voyage fut plus court que l'année précédente mais se révéla tout aussi instructif. Cette année-là, c'est avec une vraie envie d'apprendre que Terrence aborda le temps passé dans cet endroit aussi nouveau qu'étonnant. Le Kirghizistan n'est sans doute pas le nom le plus aisé à retenir, surtout quand on est âgé de onze ans - et parmi tout ce qu'il y vit, une expérience marqua sa mémoire. Une balade en montagne. Cette expédition, conduite par un téméraire père de famille, ne se déroula pas si bien que prévu - car partir au beau milieu de l'après-midi vers un endroit inconnu et difficile à arpenter n'est sûrement pas la meilleure idée de l'année, même quand on est riche. Quand la nuit commença à tomber, l'intérêt des parents quitta la contemplation d'un paysage presque invisible au profit de la recherche d'un logement - mais la famille Chausson eut de la chance. Ils tombèrent sur un campement de yourtes, et Terrence fut surpris d'apprendre que ces étranges demeures étaient leur véritable lieu d'habitat - surtout quand il en constata le manque de confort, lorsque ces personnes proposèrent à la famille de rester pour la nuit. Malgré ce jugement rude, le garçon fut reconnaissant - et ils furent tous reconduits jusqu'à la ville la plus proche à dos de chevaux.

Cette année fut sûrement la dernière pendant laquelle les parents prirent une décision aussi risquée. Ils ne voulaient pas faire de nouveau subir une telle expérience à les enfants - mais ces derniers n'étaient visiblement pas du même avis. L'année scolaire s'était passée sans encombre. Terrence était sérieux, et comme toujours, impatient du voyage annuel - lequel les conduit au Pérou. Ce voyage fut aussi ce qui rapprocha vraiment le jeune homme de sa petite sœur - car lorsque cette dernière évoqua l'envie de trouver les Cités d'Or via une expédition qu'ils mèneraient ensemble, Terrence n'hésita pas une seconde. Il avait douze ans, avait connu suffisamment de situations difficiles pour savoir qu'il était stupide d'agir ainsi mais l'éventualité de refuser à sa sœur la première vraie demande qu'elle lui faisait lui avait semblé improbable. Bien sûr, c'était complètement inconscient - mais le garçon fit de son mieux pour protéger sa cadette pendant la nuit qu'ils passèrent seuls, à l'écart de tous, après s'être perdus dans leur recherche idiote. L'inquiétude de leurs parents fut telle qu'ils hésitèrent à cesser là cette tradition de voyages - et c'est la décision qu'ils prirent jusqu'à ce que le père n'ait une décision avec son fils, une fois rentré. Il lui fit promettre de toujours veiller sur sa sœur quel qu'en soit le coût, et de ne jamais la mettre en danger - un engagement que Terrence prit et qui poussa le père à accepter de partir à nouveau en voyage.

Le voyage au Maroc fut l'un des plus marquants pour Terrence. Pourtant, paradoxalement, ce fut une année plutôt calme - un départ pour Marrakech, un hôtel en centre-ville et une visite basique des endroits touristiques de la ville. Ce voyage, Terrence y vit un message de la part de son paternel - et il n'avait rien contre une année de repos, loin de tout danger. Le garçon avait passé toute l'année à essayer de se faire pardonner de sa folie : il s'était montré attentionné à l'égard de sa cadette, mais étant donné qu'il s'en était rapproché, il n'avait pas à se forcer. Il était légèrement déçu que son père doute encore de lui, mais Terrence ne s'était pas plaint - et à sa façon, il avait encore ce voyage aussi passionnant que les autres. Il avait rencontré Aisha près du marché, dans un endroit aussi vide que propice aux nouvelles rencontres - c'est-à-dire pas du tout. Soit dit en passant, Terrence était surpris de croiser quelqu'un parlant le français - mais après avoir passé une semaine à la retrouver au même endroit, il devait se rendre à l'évidence : il s'était fait une amie. D'une certaine façon, partir devenait plus difficile - mais Terrence ne fit aucune promesse de garder contact ou de la revoir, car il se savait incapable de tenir un tel engagement.

Contrairement à la plupart des enfants, Terrence ne connut pas de violente transition vers la puberté - il était bien assez éduqué pour aborder ce passage de sa vie de la même façon qu'il l'avait toujours fait. Pour ce faire, les Açores étaient une destination parfaite - des îles loin du reste du monde, là où ils pourraient profiter de vacances tranquillement. Pour être honnête, Terrence s'attendait à ce que quelque chose arrive : c'est bien connu, rien ne se passe jamais comme prévu lorsqu'il prétend au calme, et malgré tout, ce fut le cas. Ces vacances furent les meilleures. Les Chausson passèrent du temps sur la plage, à se balader, à discuter, à partager. Terrence y vit le pardon de son père et la confiance qu'il lui confiait enfin - notamment lorsqu'il l'incita à partir en balade avec sa sœur, en début de soirée, pour discuter de tout et de rien. Il n'avait jamais été du genre à se confier mais il aimait les discussions et il tenait à sa sœur, et ces moments avaient toujours été spéciaux - peut-être parce qu'elle était encore jeune ? Il espérait que non. Au milieu d'une séance de plongée, Terrence et Calliope tombèrent sur un Rossia Pacifica, une espèce de petite seiche, en fin de vie. Ce fut une découverte rare et marquante, bien qu'elle fut triste - et tous deux lui donnèrent des obsèques dignes (et un peu ridicules). Cette année-là fut la plus heureuse, sans aucun doute, et la dernière qu'ils vécurent aussi bien.

L'année suivante, le voyage fut annulé. Terrence, qui comme souvent, attendait ça avec impatience, fut immensément déçu. Il eut la douloureuse impression d'avoir perdu une année à travailler avec acharnement - mais sa cadette avait des compétitions de danse qu'elle ne pouvait se permettre de manquer. Bien qu'il s'y essaya, Terrence se montra tout simplement incapable de lui en vouloir et déclara qu'il partirait seul l'an prochain. Bien entendu, il n'y croyait pas du tout - mais malgré ça, il passa son année avec encore plus de sérieux qu'à l'accoutumée, espérant que ses efforts aideraient à l'acceptation de cette décision téméraire.

Ce fut un succès. Pour ses parents, il était parfaitement évident que deux ans passés sans voyage seraient difficiles à supporter pour Terrence - il ne montrait de vraie motivation que pour cela, et lorsqu'il faisait des efforts dans un autre domaine, c'était en pensant à cet instant. Il adorait ça, et ce, depuis leur premier départ - et il avait beau cherché des passions autre part, rien ne le motivait autant que la perspective d'un été à l'étranger. Cet été, Terrence partit seul - et ce fut sûrement le seul voyage qu'il regretta jamais parmi tous ceux effectués. La Chine lui semblait être une bonne destination, mais visiblement, la période de départ n'était pas la bonne - et le français n'oublia jamais ce qu'il vit au festival du chien de Yulin. Il avait vu d'innombrables cultures et de façons de traiter les animaux, mais ce qu'il observa cette fois-là, ce n'était que de la barbarie - et il en supporta si mal la vue qu'il raccourcit son séjour là-bas. Terrence ne pouvait simplement pas admettre que des choses si terribles existent - et cette expérience fit de lui, dès son retour, un fervent défenseur de la cause animale.

La vie normale s'arrêta à ses 17 ans. Ce fut aussi l'âge auquel il partit à Bali, de nouveau avec ses parents et Calliope - mais Terrence était conscient que les choses ne seraient plus les mêmes. Peu avant le départ, il avait découvert cette capacité étonnante et extraordinaire qu'il ne pouvait pas confirmer tant elle semblait abstraite, mais de telles coïncidences semblaient impossibles. Ça avait tout d'abord commencé en cours, lorsqu'il avait regardé le garçon populaire de la classe avec envie, se demandant durant un instant ce que ça pouvait bien faire d'être le centre d'attention en permanence - et dès lors, tout le monde avait commencé à faire plus attention à lui. Toute la journée durant, les choses avaient continué ainsi - et l'effet s'était dissipé le lendemain. Une autre fois, il avait observé un des gamins les plus jeunes de l'établissement lire son manga sur un banc, le jugeant d'un œil observateur. Il s'était toujours demandé, dans la continuité de sa première utilisation inconsciente, quel changement amusant ce serait de voir les otakus en tête de popularité plutôt que relégués à leur triste solitude - et le concerné n'avait pas été seul une seconde jusqu'à la fin de la journée. Ça faisait gros, bien trop gros, et Terrence avait dû se rendre à l'évidence. Il pouvait influer sur l'existence des gens, ou quelque chose qui s'en rapprochait - et ces pensées le perturbèrent durant une bonne partie du voyage. Pourtant, Bali avait de quoi capter son intérêt : un climat plus qu'acceptable et une architecture curieuse. Les maisons n'avaient pas de tout - ou du moins, un espace séparait le haut des murs du plafond. Une piètre façon de se cacher de la chaleur lors des canicules, mais Terrence ne jugeait pas cette étrange culture - ou du moins, ne le fit pas jusqu'à ce qu'un pervers ne l'utilise à son avantage pour matter dans les douches. Ce n'était qu'un adolescent, mais le fait que sa sœur utilise les douches en question poussa Terrence à se débarrasser. Ce fut ainsi qu'il utilisa vraiment son pouvoir pour la première fois : il transforma son identité en quelqu'un d'influent envers ce gamin et lui commanda de partir loin d'ici et de ne plus jamais faire une telle chose. Étonnement, ce test marcha - et durant le reste du voyage, Terrence décida de s'entraîner à cette capacité sur des gens. Ce pouvoir l'intriguait. Il ne pouvait pas attendre leur retour pour s'y essayer encore et encore - et Calliope remarqua cette passion dangereuse. Elle demanda aux parents d'écourter le voyage, et ces derniers, inquiets pour leur fille, ne discutèrent pas cette volonté.

Terrence était spécial. Un traqueur vint le lui confirmer, l'invitant à rejoindre Prismver, mais il était hors de question d'accepter. Malgré la douloureuse insistance du traqueur, le paternel assura que leurs efforts couplés à leur fortune suffiraient à stabiliser la situation de Terrence, ce qui aida à convaincre le traqueur. Bien. Parfait. Il devait rester avec sa sœur et il ne pouvait simplement pas tourner le dos à ce quotidien annuel qu'il menait depuis tant d'années. La suivante d'ailleurs, ils la passèrent à Sulaewsi - une île calme d'Indonésie qui convenait bien à ce que la famille recherchait. Terrence avait fait l'engagement de ne pas se servir de ce fameux don qu'il possédait, et ce lieu calme correspondait parfaitement à ses besoins. Cette année, sans étonnement, fut l'une des plus calmes - et la seule chose vraiment marquante fut la découverte (hilarante, il l'avoue avec honte) de la forme de l'île : celle d'un Diplodocus à trois pattes. D'ailleurs, avec l'architecture locale, ce fut la chose la plus marquante qu'il retint de ce voyage-ci.

Le voyage de l'année de ses 19 ans fut le dernier qu'il mena avec sa famille. Terrence avait toujours entendu des bonnes choses des Pays-Bas, aussi, lorsque ses parents annoncèrent ce pays comme leur destination, il ne peut qu'en être satisfait. Cette culture l'avait toujours intéressé - ces gens semblaient à la fois loin du monde tout en y gardant suffisamment d'attache pour ne pas perdre d'avancée dans un quelconque domaine. Ce pays était presque magique ; beau, aussi bien dans ses décors que dans la mentalité des habitants. Vous serez sûrement étonné d'apprendre que contrairement à la plupart des autres pays, celui-ci ne connaissait pas une omniprésence de bus - les personnes privilégiant des moyens de transports individuels comme les vélos. Les Pays-Bas étaient plutôt communs, en dehors de ce genre de détails - mais l'ambiance globale de cet endroit ne put que plaire au français. Comme la plupart des autres années, celle-ci connut son lot d'aventures - particulièrement une, qui résida dans la seule vraie bonne action que Calliope et Terrence accomplirent de bon cœur. Ils étaient dans les banlieues de la ville lorsqu'ils croisèrent cette femme enceinte qui cherchait désespérément un taxi en mesure de la conduire à l'hôpital, et l'épaulèrent dans cette recherche. Terrence s'occupa du paiement et des explications tandis que Calliope soutenaient la dame - et dans cette situation dramatique, nos deux Chausson formèrent une vraie paire (haha). Non sans curiosité, ils assistèrent à l'accouchement de la dame, le temps que leurs parents arrivent sur place - ajoutant un nouvel événement surprenant à leur longue liste de moments vécus.

Quand elle eut quinze ans, Calliope découvrit son pouvoir. Du fait du début de flemme que le narrateur ressent et parce qu'il ne s'agit pas de l'histoire de Terrence, il ne développera pas les détails sur ce qu'il s'est passé - mais lorsque la famille prit conscience du pouvoir, Terrence se rappela de la promesse qu'il avait faite à son père. Il ne pouvait pas laisser sa sœur partir seule. Quelque part, rien ne le retenait ici, mais abandonner ce mode de vie lui était définitivement difficile - pourtant, Terrence n'avait aucun regret. Lorsqu'il avait fait cette promesse à son père, il avait décidé de la tenir jusqu'au bout. Sa sœur était encore jeune et il refusait de la laisser seule dans un monde magique et dangereux - et pour préserver sa sécurité, il lui fallait devenir quelqu'un capable d'attenter à celle des autres.

• L'avis du personnage sur la Guerre des Classes : Neutre. Il pense qu'il s'agit d'un conflit enfantin mais il a rejoint les S pour espérer la raviver encore plus.
• Le personnage soutient-il sa classe ? Ou soutient-il WIP ? Les S.

• Si le personnage a entre 18 et 21 ans, sa filière : Commerce/économie.
• Si le personnage a entre 18 et 21 ans, ses 4 matières choisies : Géographie, français, journalisme, informatique, théâtre, musique, chinois.

• Autre / à savoir : Pantoufle.
PSEUDONYME Gau'
AUTRES COMPTES ICI ? Trop pour les citer :c
ÂGE 19 ans
SEXE Femme
COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ? C'est lui qui m'a connu
PERSONNAGE SUR L'AVATAR Karkat Vantas de Homestuck
PETIT MOT DE LA FIN Pantoufle
CODE DU FORUM Sérieusement ?




Dernière édition par GAUTIER SENPAI le Jeu 14 Sep - 18:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://senpaihouse.forumactif.org
GAUTIER SENPAI
Admin
avatar

Messages : 125
Date d'inscription : 14/08/2016

MessageSujet: Re: Terrence Chausson   Mer 31 Mai - 20:21

Code:
<link href='http://fonts.googleapis.com/css?family=Open Sans Condensed' rel='stylesheet' type='text/css'><link href='http://fonts.googleapis.com/css?family=Rock Salt' rel='stylesheet' type='text/css'><center><div style="width: 450px; height: auto; padding: 25px; background: #9745CB; font-family: Arial; text-align: center; text-transform: uppercase; font-style: italic; font-size: 11px; color: white; line-height: 12px;">ICI UNE CITATION.
En plusieurs lignes si vous voulez.
Revenez à la ligne si nécessaire.</div><div style="width: 500px; height: 3px;"></div><div style="background-image:url('image500x445'); width: 500px; height: 445px;"><div style="font-family: Oswald; text-transform: uppercase; font-size: 11px; color: white; text-align: center; text-shadow: 0px 0px 1px black; padding-right: 20px;">passez votre souris sur l'image</div><table cellspacing="0" cellpadding="0"><td><div style="width: 10px; height: 1px; background: none;"></td><td><div class="yoshino" style="padding: 20px; background-color: white; width: 440px; height: 376px; font-family: Verdana; font-size: 11px; line-height: 11px; color: black; text-align: justify; overflow: auto;">[b][color=#9745CB]NOM DU POUVOIR ♔[/color][/b] description</div></td><td><div style="width: 250px; height: 10px;"></div></td></table></div><table><td><img src="ICONE100X100" style="width: 80px; border: 10px solid #9745CB;"> <img src="ICONE100X100" style="width: 80px; border: 10px solid #9745CB;"></td><td><div style="foat: top; margin-top: -3px; width: 242px; height: 50px; padding: 25px; background: #DEDEDC; text-align: justify; font-size: 11px; color: black; line-height: 12px;">Prénom Nom. XX ans. Classe X. Pouvoir. Autres infos.</div></td></table><div style="foat: top; margin-top: -4px; width: 450px; height: 287px; padding-left: 25px; padding-right: 25px; padding-top: 25px; padding-bottom: -10px; background: #423030; text-align: justify; font-size: 11px; color: white; line-height: 12px;"><table><td><div style="text-align: center; font-size: 15px; font-family: Rock Salt;">「 très courte citation 」</div>
<div style="text-align: justify; width: 298px; height: 230px; overflow: auto;"><span style="font-family: Verdana;">[font=Verdana][b]• Taille :[/b] XXX

[b]• Couleur de la peau :[/b] XXX

[b]• Couleur des yeux :[/b] XXX

[b]• Couleur et longueur des cheveux :[/b] XXX

[b]• Style vestimentaire :[/b] XXX

[b]• Signes distinctifs :[/b] XXX

[b]• Regard d'autrui :[/b] XXX

[b]• Inventaire :[/b] XXX[/font]</span></div></td><td><div style="foat: top; margin-top: 25px;"><img src="RENDER ICI, OU IMAGE A FOND UNI" style="width: 250px;"></div></td></table></div><div style="width: 500px; height: 3px;"></div><table><td><div style="width: 120px; height: auto; background: #DEDEDC; padding: -15px; margin-top: -3px; font-family: Arial; font-size: 32px; font-style: italic; color: gray; text-align: justify; text-shadow: 1px 0px 0px #000000; line-height: 18px;">Citation ici, si elle dépasse un peu c'est joli aussi</div></td><td><div style="width: 336px; height: 428px; background: #DEDEDC; padding: 20px; margin-top: -3px; font-family: Verdana; font-size: 11px; color: black; text-align: justify; line-height: 13px; overflow: auto;"><table cellspacing="0" cellpadding="5"><tr><td>
[center]<img src="ICONE100X100" style="width: 100px;"> <img src="ICONE100X100" style="width: 100px;"> <img src="ICONE100X100" style="width: 100px;">[/center]
</td></tr><tr><td>Caractère du personnage ici.</td></tr></table></div></td></table><div style="width: 460px; height: auto; background: #423030; padding: 20px; font-family: Tahoma; font-size: 10px; text-align: justify; line-height: 16px; color: black; overflow: auto;"><div class="bidule">「 Citation ici 」</div><br><div style="width: 460px; height: 1px; background-color: black;"></div>
Histoire ici. Voila voila.

[b]• L'avis du personnage sur la Guerre des Classes :[/b] XXX
[b]• Le personnage soutient-il sa classe ? Ou soutient-il WIP ?[/b] XXX

[b]• Si le personnage a entre 18 et 21 ans, sa filière :[/b] XXX
[b]• Si le personnage a entre 18 et 21 ans, ses 4 matières choisies :[/b] XXX

[b]• Autre / à savoir :[/b] XXX</div><table><td><img src="ICONE100X100" style="width: 88px; padding: 5px; border: 1px solid gray;"></td><td><div style="width: 376px; height: 80px; padding: 10px; background: #626262; font-size: 10px; overflow: auto; line-height: 10px; color: lightgray;"><font color="#F9FDFE"><strong>PSEUDONYME</strong></font> ICI
<font color="#F9FDFE""><strong>AUTRES COMPTES ICI ?</strong></font> ICI
<font color="#F9FDFE""><strong>ÂGE </strong></font> XX ans
<font color="#F9FDFE"><strong>SEXE</strong></font> ICI
<font color="#F9FDFE"><strong>COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ?</strong></font> ICI
<font color="#F9FDFE""><strong>PERSONNAGE SUR L'AVATAR </strong></font> ICI
<font color="#F9FDFE""><strong>PETIT MOT DE LA FIN</strong></font> ICI
<font color="#F9FDFE""><strong>CODE DU FORUM</strong></font> ICI</div></td></table></center>

<style>.yoshino{transition: all 0.2s; -webkit-transition: all 0.2s; -moz-transition: all 0.2s; -ms-transition: all 0.2s; -o-transition: all 0.2s; opacity: 0.1} .yoshino:hover{opacity: 0.9} .yosh{vertical-align:bottom;} ::-webkit-scrollbar {width: 0px;} .bidule{opacity: 1.0; font-family: Rock Salt; text-transform: uppercase; color: black; font-size: 11px; line-height: 15px; text-align: center; transition: all 0.5s; -webkit-transition: all 0.5s; -moz-transition: all 0.5s; -ms-transition: all 0.5s; -o-transition: all 0.5s}.bidule:hover{opacity: 1.0; font-family: Rock Salt; text-transform: uppercase; color: black; font-size: 11px; line-height: 15px; letter-spacing: 10px; text-align: center;}</style>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://senpaihouse.forumactif.org
 
Terrence Chausson
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ernest Chausson - Œuvres symphoniques
» Ernest Chausson (1855-1899)
» Ernest Chausson
» Chausson - Mélodies
» Chausson : Le Roi Arthus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senpai House :: Fiches v2 :: Personnages supprimés-
Sauter vers: