Là où senpai met toutes ses affaires.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A. Frida Kernell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GAUTIER SENPAI
Admin
avatar

Messages : 124
Date d'inscription : 14/08/2016

MessageSujet: A. Frida Kernell   Mer 31 Mai - 20:07

A. FRIDA KERNELL
cya nerd i'm afk now
- C'est quoi ton nom ?
- Midona.
- Je te parle pas de Zelda. Ton vrai nom.

Ça marchait pourtant dans son petit village où personne connaissait. Mais voilà, elle a abandonné son vrai prénom et se faire appeler Frida est toujours difficile depuis que c'est arrivé.

- Tu fais quoi ici toute seule ?
- Je fais ce que je veux, j'ai 16 ans.
- C'est faux, et je parie que tu en a à peine 14.

C'est pour ça qu'elle n'aime pas les adultes. Ils savent trop de choses. Mentir à ses camarades de classe, des enfants naïfs, c'est bien plus facile.

- Tu viens d'où ?
- New-York.
- Avec un accent suédois ?

Pourquoi il lui demande, alors ? C'est un test ? Elle n'aime pas ça. Elle déteste qu'on la fasse tourner en bourrique - c'est son rôle de faire ça.

- C'est quoi ton pouvoir ?

La porte claque.



Elle le regarde de loin avec des yeux nouveaux.
Qui est ce type ?
Frida aimerait bien le savoir. Découvrir son identité, sa vie, les fondements de sa personne. Elle n'a jamais su définir en tant qu'entité propre, elle espère y parvenir en comprenant la façon dont les autres le font.
Mimique simple - Frida n'est pas spécialement intelligente, elle se contente de répéter dans ce comportement qui est propre à la plupart des enfants.

Elle a emprunté une apparence qui n'est pas la sienne.
C'est son pouvoir. Elle peut disparaître.

Elle marque une pause, inspire doucement, sa respiration devenant difficile. Elle s'est préparée en avance pour ça, mais elle a oublié qu'elle ne pouvait tenir que trois heures, et elle n'a clairement pas envie d'aller au-delà pour se voir fiévreuse une fois de plus.

Malgré tout, c'est amusement. Changer d'apparence, de voix, voir le monde autrement - être vue autrement. C'est pour ça qu'elle l'utilise, pour disparaître ; c'est stupide peut-être, mais elle s'en moque. Elle n'a pas le droit d'exister depuis ce jour-là - c'est Frida qui aurait dû demeurer, cette apparence qu'elle copie sans pouvoir.

NOM DE FAMILLE Kernell

PRENOM Frida

AGE 14 ans

NATIONALITE Suédoise

CLASSE (à remplir par l'administration) D

ANCIENNETE Nouvelle

POUVOIR Copieur d'autrui
- Frida.

Elle a toujours cet instant d’hésitation, comme un clignement d’œil, l’incertitude de savoir si elle t’a vraiment entendu lorsque tu prononces son prénom. Elle met toujours un temps avant de pivoter, planter ses yeux candides dans les tiens et présenter ce visage souvent souriant, l’expression presque factice, comme la belle façade en opposition à une immonde vérité - et elle paraît si indémodable que sa véracité s’impose.
Frida ne ment pas, ses expressions sont sincères - mais le bonheur qu’elle évoque n’efface pas pour autant la possibilité d’un secret enfoui. Alors parfois, elle a ces moments d’absences, ces moments pendant lesquels elle se plonge dans des pensées bien trop nocives pour une jeune fille comme elle.

- Frida !
- Hein ? Oui ?

On est obligé de l’en sortir, et elle commence à se douter de quelque chose étant donné ces regards interloqués qu’on lui jette par la suite. Malgré tout, c’est souvent la même chose : un clignement des yeux, les alentours balayés d’un oeil perdu avant qu’il ne se plonge dans celui du type devant elle. Encore lui.
Il l’avait déjà embêté à son arrivée, et le revoilà, connaissant son nom - c’est un stalker ou quoi ? Elle commence à se méfier de ce garçon dont elle ne sait rien, et qui ressemble à peine à un élève.

- Je te connais pas.
- C’est pour ça que je t’aborde.

Silence. Elle fronce les sourcils, se braque comme un jeune animal perdu qui tente de prouver sa dangerosité pour éviter les ennuis.

- T’as l’air dangereux. Tu as le permis ?
- J’ai 15 ans.
- Bon, alors ça va.

Un jeune animal, c’est sûrement la meilleure qualification qu’on puisse lui trouver. Un bébé, à vrai dire - elle connait pas grand chose du monde en dehors des quelques soucis qu’elle a connu et qui sont devenus ses repères. Elle voit les voitures comme un danger, les nouveautés comme une instabilité vers lesquelles elle ne tient pas à s’aventurer. Frida est jeune, elle se cherche encore, se veut franche et blessante, parfois faible et sensible. Elle ne s’est pas bien définie, elle a cet héroïsme innocent propre à la jeunesse que son passé a taché d’une méfiance perpétuelle.
Frida est un paradoxe, une manifestation de l’absurde de la nature humaine - elle est la volonté d’avancer couplée à la peur du mouvement. Elle n’est pas brisée, loin aussi de cette naïveté idiote dont chacun devrait se débarrasser - c’est un juste milieu, une entité en pleine expansion dont la direction est incertaine.

Son plus gros problème, c’est sa propre existence.

Elle avait commencé à penser ça depuis ce jour-là dont elle refuse de ressasser les détails. Elle avait commencé à se dire qu’elle méritait pas sa vie tout en réalisant combien elle était reconnaissante de ne pas l’avoir perdu. Elle est trop jeune, trop candide pour étendre sa souffrance en de grandes perspectives - pour arriver à se dégoûter des sentiments qu’elle éprouvait. Elle est juste reconnaissante, heureuse de se savoir en vie, trop optimiste pour céder à des pensées mauvaises. Elle se laisse submerger par ces contrastes pendant qu’il parle et ses mots se fondent dans un océan de songes qu’elle est incapable de trier - et tout à coup, sans raison, elle s'en extirpe.

- Bref, je dois te laisser. J’ai cours.

Mais c’est aussi une enfant. Quelqu’un qui a s’est perdu, mais qui ne s’est pas encore trouvé. Quelqu’un qui, comme beaucoup, s’est laissée aller aux jeux, aux délires populaires, au monde de l’internet sur lequel l’identité importe peu.

- CYA, NERD !

La maturité aussi, quelque part.
TAILLE ♔ 1m58.
COULEUR DE LA PEAU ♔ Très blanche.

Elle se dresse sur ses pieds fins, parfois la pointe des pieds pour arriver à tenir le regard des plus grands - fine, elle donne l'air chétive, son teint si blanc qu'il en parait blafard aux allures presque malades.

COULEUR DES YEUX ♔ Bleus ciel.
COULEUR & LONGUEUR DES CHEVEUX ♔ Blonds, mi-longs.

Elle plante ses yeux bleutés dans ceux de son interlocuteur, l'observe, méfiante. C'est de cette allure qu'ils sont toujours voilés, la pureté retirée à à ces iris donnant presque un air glacial. Elle passe une main dans ses cheveux blonds, trifouille l'extrémité de ses mèches lui arrivant à l'épaule.

STYLE VESTIMENTAIRE ♔ Normal, assez féminin.
SIGNES DISTINCTIFS ♔ Le ruban blanc qu'elle porte.

Lorsqu'on a la chance de la croiser - car oui, c'est assez rare - elle porte des vêtements simples et féminins. Parfois des robes, ou des tenues simples à la mode. Frida ne se démarque pas vraiment des autres. Il lui arrive de mettre des accessoires d'otaku de temps à autres, mais au-delà de ces quelques écarts qu'elle s'autorise, elle se fond dans la masse.

REGARD D'AUTRUI ♔ On la trouve normale, pour son âge.
INVENTAIRE ♔ Un ruban, des barrettes.

Elle se fond dans la masse, littéralement. Frida a le pouvoir de changer d'apparence c'est pourquoi c'est un critère sur lequel il est difficile de la juger. Pourtant, dans ses nombreuses tenues, elle garde ce même ruban dans les cheveux et ces mêmes barrettes : le ruban appartenait à sa soeur (elle avait les barrettes) et servait à les dissocier l'une de l'autre.
C’est peut-être parce qu’elle n’a jamais été seule depuis sa naissance qu’elle a très mal supporté le fait de le devenir. Née un jour pluvieux en compagnie de sa sœur jumelle aînée, elle n’a jamais rien eu à envier aux autres familles. Petites dernières d’une grande fratrie, leur complicité comblaient la distance que leur jeune âge creusait avec leurs aînés. Lorsque les petites filles commencèrent à prendre conscience des choses, le plus grand frère entrait dans la vie active - mais c’est en restant proches l’une de l’autre qu’elles gardaient une bonne humeur constante. Pour la blondinette, la situation était parfaite - et les rares conflits n’étaient que des brindilles dans un quotidien simple et merveilleux.

• Lieu de naissance : Malmö, Suède.
• Situation des parents : Un docteur et une professeur, situation normale.
• Membres de la famille : Deux frères et deux sœurs aînés dont sa jumelle.

« Et sa jumelle n'est pas venue ici ? Qu'est-ce qui l'a faite changer ?
- Du calme. Je ne peux pas lire toute sa mémoire si rapidement.
- Moins fort ! Elle va t'entendre !
- Si ça te gêne autant, tu n'as qu'à lui demander directement.
- Quand j'aborde le sujet, elle s'en va sans un mot. »

Quelque part, ce n'est pas étonnant pour une jeune fille d'être mal dans sa peau, mais c'était son cas. Elle avait toujours admiré son aînée Frida, si sociable et appréciée. Quant à elle, elle n'était pas spécialement mise-de-côté, mais elle avait l'impression de faire pâle figure à côté de sa jumelle. C'était simplement pour rire qu'elles avaient décidé d'échanger leurs accessoires - un ruban pour l'une, des barrettes pour l'autre - et leurs identités par la même occasion, et au fil du temps, c'était devenu un jeu commun. Un jeu auquel elle était presque accro - si heureuse à l'idée de devenir la Frida si parfaite qu'elle admirait tant.

« Qu'est-ce qu'elle pouvait bien lui envier ? »

Elles étaient presque similaires, après tout. Elle faisait du saxophone, Frida du piano, elles avaient toutes deux des bonnes notes et divers amis. Mais elle manquait de confiance et avoir une aînée ne l'aidait pas - elle se sentait inférieure en de nombreux points. Un jour, pour s'amuser, elles décidèrent d'échanger leurs places à leurs cours de musique - Frida traversa la route, traînant difficilement le saxophone qu'elle n'avait pas l'habitude de porter. C'est ce jour que tout bascula, à cet instant, à cette vue qu'elle n'oubliera jamais - celle de son aînée, vêtue de sa tenue, portant son instrument, son identité qu'elle voyait s'envoler avec elle. Elle ne savait pas pourquoi elle avait continué de vivre en tant que Frida à l'époque - elle s'était même mise à croire que ses parents n'avaient rien remarqué tant ils espéraient qu'elle fut Frida. Au fond, qu'y pouvait-elle ? Elle avait tant de choses en plus - et le quotidien reprit son cours au fil du temps, brisant son cœur à l'idée qu'elle ait pu disparaître si vite des mémoires de tous. Elle avait récupéré les barrettes qui lui appartenaient, les portant en plus du ruban de Frida - portant le poids de deux identités.

• Déroulement global de l'enfance : Normale et assez heureuse jusqu'au décès de sa sœur ainée Frida. Les deux enfants échangeaient leurs places pour s'amuser et c'est au cours de l'un de ces jeux que Frida fut percutée par une voiture. Sans pouvoir elle-même s'expliquer cette décision, elle décida donc de vivre en empruntant l'identité de sa sœur aînée Frida.

« Alors c'est le prénom de sa sœur qu'elle porte. Et toute son identité.
- Je pense que ça n'a pas arrangé ses problèmes de confiance. »

Au fond, elle s'en veut de souiller l'existence de Frida en la faisant vivre de cette façon, mais elle n'y arrivait pas. Elle avait perdu tout repère depuis le décès de son aînée et elle prit refuge derrière un écran. Internet était un monde où nul ne se souciait de qui les autres étaient ; c'était parfait pour elle - et elle y passa de nombreuses heures. Elle s'écarta de la normalité, se plongeant dans l'univers des jeux, des mangas, la culture asiatique, tout un monde qui lui était inaccessible. Elle fit un minimum d'efforts pour Frida, essayant de garder une image normale dans le monde réel qui n'avait déjà plus d'importance pour elle depuis ce jour-là. C'est ainsi que tous en parlent maintenant dans sa famille, quand il faut en parler. "Ce jour-là" où bien des choses ont changé pour elle - et même sa découverte du pouvoir qui eut lieu durant l'année de ses 13 ans n'eurent pas autant d'impact.

• Déroulement global de l'adolescence : Elle décide de s'éloigner du monde et devient vite accro à internet, aux jeux vidéo et à toute la culture japonaise/coréenne. Bien qu'elle garde une certaine image, elle a du mal à rester la même qu'avant depuis ce jour-là.

Elle avait changé d'apparence en celle d'une idole coréenne devant la photo de laquelle elle était tant admirative. Le processus n'avait duré que quelques instants mais lorsque que, quelques jours plus tard, elle avait renouvelé l'opération, elle comprit qu'elle était spéciale. Forcément, ses parents n'avaient pas forcément bien réagi à la lettre - une de leurs petites filles était décédée, il n'était pas question d'envoyer la seconde dans une école bizarre sous la commande d'une lettre. Alors, quelques semaines plus tard, après qu'elle ait eu ses 14 ans, le traqueur était arrivé. Il avait expliqué les choses, fait une propre démonstration et demandé à Frida de faire de même, si tant est qu'elle en était capable. Alors elle l'avait fait, et l'existence de sa magie avait convaincu ses parents de la laisser partir, lui demandant de revenir pour chaque grandes vacances, une condition que la jeune fille accepta.

• Age et circonstances de découverte du pouvoir : 13 ans.
• Réaction du personnage / de ses proches : Ils refusent catégoriquement.
• Réaction lors de la visite d'un traqueur : C'est le traqueur qui parvient à convaincre des parents sceptiques à l'idée que leur fille fréquente une école à l'étranger.
• Age d'entrée à Prismver : 14 ans.
• Ancienneté à Prismver : 1 mois.

• L'avis du personnage sur la Guerre des Classes : Pro-D.
• Le personnage soutient-il sa classe ? Ou soutient-il WIP ? Sa classe, les fêtards.
• L'avis du personnage au sujet de la vice-directrice : Elle fait peur.

• Les ressentis du personnage concernant la découverte des pouvoirs dans le monde : Ça ne l'inquiète pas étant donné la nature de son propre pouvoir, elle est convaincue de pouvoir s'en sortir par elle-même.

• Autre / à savoir : Fangirl de BTS.
Ici Gautier et je commence à manquer de choses à dire. Et sinon de mémoire c'est un reboot. Pantoufle.

Code:
► [b]Kagamine Rin[/b] ; [i]Vocaloid[/i] ★ [url=http://prismver-rpg.forumgratuit.org/u2452]A. Frida Kernell[/url]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://senpaihouse.forumactif.org
 
A. Frida Kernell
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quatrième album Love Lust Faith+ Dreams [Impressions]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senpai House :: Fiches v2 :: Personnages supprimés-
Sauter vers: