Là où senpai met toutes ses affaires.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Supprimé] Eilween A. Llewellyn.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GAUTIER SENPAI
Admin
avatar

Messages : 124
Date d'inscription : 14/08/2016

MessageSujet: [Supprimé] Eilween A. Llewellyn.   Dim 14 Aoû - 15:45

EILWEEN ALEEN LLEWELLYN
Nom : Llewellyn. Personne ne sait vraiment comment ça se prononce, et en général, ses élèves n'arrivent pas à dire son nom. Ils l'appellent "Madame" ou "Mademoiselle", parce que c'est trop dur de le prononcer. Entre eux, c'est plutôt "la prof de maths" ou "pink teacher".

Prénom : Eilween, Aleen. Elle préfère cacher son second prénom, de peur qu'on lui trouve des surnoms bizarres d'une part, et de deux, parce qu'elle ne l'aime pas. Personne ne le connaît, et c'est tant mieux.

Âge : 24 ans. Elle est assez jeune pour un professeur, sans parler de son apparence qui lui donne l'air encore plus jeune, mais sa taille sauve la mise. Elle a toutes ses dents, rassurez-vous, venez vérifiez si vous voulez /out/.

Nationalité : Australienne / Galloise. Elle est née sur le sol Australien, à Sydney pour être précis, et n'a vécu que très peu de temps au Pays de Galle, jamais en fait. Elle ne parle de ce fait que l'anglais malgré sa double nationalité.

Orientation sexuelle : Bisexuelle. Disons que pour un professeur, ce genre de choses est assez confidentiel. Mais si vous tenez à le savoir, Eilween aime femmes comme hommes, disons qu'elle serait capable de conclure avec l'un comme l'autre.

Emploi : Professeur de mathématiques. Ouais, cherchez pas, elle adore ça. Les maths, les calculs, les équations, tout ça c'est son truc. Elle en est fan, comme quelqu'un est fan de musique ou d'art. Et avec elle, vous aimerez aussi.

Pouvoir : Ordres absolus.
Spoiler:
 



If I say anything, then do.



Mademoiselle chiante, c'est un assez bon résumé.
Fin. Non, j'déconne. Eilween, c'est cette fille qu'on retrouve dans toutes les classes, avec des putains de note, qui semble inaccessible, cette nana que tu penses intelligente et mature mais qui est en réalité une gamine. N'allez pas croire que c'est le genre de personnes à chercher des jeux partout, incapable de faire montre du moindre sérieux ou de raisonner. Non, elle n'est pas comme ça. Elle, c'est plutôt la fille dont tu ne sais rien et dont tu ne sauras jamais rien, celle qui dégage une aura antipathique et qui semble dégager une grande tristesse en elle, comme un horrible passé qu'elle n'arrive pas à oublier.
Si tu penses ça, va te pendre. Sauf pour l'antipathie peut-être. Eilween ne t'aime pas, sauf si tu la flattes et que tu es un bon élève, mais pas un boloss ou un lèche-cul : elle était populaire, ouais, elle résonne comme les jeunes. Elle prend un malin plaisir à manier le sarcasme envers ceux qui pensent pouvoir jouer au plus malin avec elle. Parce que ouais, pour elle, vous êtes tellement stupides, tous autant que vous êtes. Même si vous faites meilleur qu'elle, Eilween reste convaincue que c'et parce qu'elle n'a pas donné le meilleur de sa personne. Oui, elle est flemmarde, elle ne s'investit jamais complètement dans quelque chose, elle n'a d'ailleurs jamais travaillé sérieusement de sa vie sauf en tant que professeur.
Toutefois, ne pensez pas qu'elle est vraiment une adulte. Elle est certes assez mature pour faire son travail et respecter le règlement, mais à l'inverse, elle est capable d'agir de façon totalement irréfléchie sur certains points. Elle ne fait pas appel à de la logique mais suit ses propres sentiments, fait ce qui l'arrange, ce qui lui plaît, elle ne peut pas s'empêcher d'agir par rancune. C'est encore une enfant, et ce n'est pas toujours facile en cours, malgré son autorité - sa grande autorité même, vous allez vite la détester.
Et puis il y a les maths. Les chiffres, les statistiques, les probabilités, tout ça, Eilween a immédiatement adoré. Elle n'a pas de mal à comprendre, elle a très souvent décroché les meilleures notes, ce qui lui a valu ce poste. Le seul mauvais point, ce sont les mômes. Elle n'aime pas garder des gosses, et a l'impression de le faire, très souvent pour ne pas dire. C'est pourquoi, elle n'hésite pas à user de son pouvoir en classe. Elle aime beaucoup donner des cours, c'est une sorte de passion pour elle, même si elle l'imaginait bien mieux.
Les élèves ? Y'a les gentils, les spéciaux, les boloss et les connards. Tous les mêmes, selon elle. Les profs ? Elle n'a pas encore fait connaissance avec bon nombre d'entre eux. Et pour finir, le directeur, cet abruti, mais elle s'abstiendra de lui dire, ça lui va très bien comme ça.






Don't look me like that, idiot.



Le truc bien avec Eilween, c'est qu'elle fait rager toutes les filles du pensionnat avec le physique qu'elle a. L'autre truc bien, c'est que 69% des mecs seraient capables de venir à son cours rien que pour la voir elle, et de l'écouter aussi. Enfin même s'ils l'écoutent pas ça fait toujours des gens de moins qui sèchent et c'est toujours mieux comme bilan à la fin de l'année.
Eilween est grande, une taille de mannequin. Un bon mètre quatre-vingt et quelque. Elle dépasse ainsi une bonne partie du pensionnat et elle en est fière : un beau bonnet, une grande taille et un corps parfaitement bien taillé, que demander de plus ? À vrai dire, c'est le seul point de son apparence qui peut plus ou moins être considéré comme normal. Il faut dire qu'une prof qui se trimbale avec une longue crinière rose dans le dos, c'est pas tous les jours qu'on voit ça. De longs cheveux lisses qu'elle prend plaisir à coiffer, puisqu'elle aime toujours prendre soin de son apparence, même en étant professeur au pensionnat le plus bizarre qui puisse exister. Ses yeux également sont de couleur rose, mais ça, c'est parce qu'elle met des lentilles, pour la simple et bonne raison que ça va bien avec ses cheveux. C'est d'ailleurs au travers de ces deux facteurs que l'on remarque son côté enfantin.
Au niveau vestimentaire, que dire ? Elle met de tout. Robe, jupe, pantalon, t-shirt, chemise ou autres, tous les habits lui vont, tant que ça reste dans ses goûts. Bien entendu, elle ne met jamais d'habits trop courts et elle veille à toujours mettre une veste, parce que les dick attack ça va un moment /meurt/. Et puis, un professeur se doit de garder une apparence correcte.






Once upon a pink time...



Cette fille commença à pourrir le monde lorsqu'elle naquit un 6 septembre dans la magnifique ville de Sydney.
Les plus malheureux furent sûrement ses parents dans l'histoire. Cette gamine avait un caractère tout simplement pourri, si bien que les premières années de sa vie furent sûrement les meilleures. Un bébé qui pleurait souvent, mais un bébé tout de même : elle dormait toute l'après-midi, ne mangeait pas beaucoup et, bah en gros c'était une gosse quoi. Et donc, pendant ces quelques années tranquilles, les parents de la petite gagnèrent en fortune. Ils travaillaient ardemment, enfin, son père surtout, étant donné que sa mère devait garder l'enfant. Après tout, il devait faire de son mieux pour palier à l'absence de travail chez sa femme, du fait de cet arrêt pour garder leur fille. Elle lui enseigna l'anglais du mieux qu'elle pouvait, elle qui n'était pas australienne et qui avait pas mal de difficultés avec cette langue. L'éducation de la jeune femme se passa à merveilles, puisque les affaires du père allaient mieux, et elle pouvait se permettre d'avoir des bons jouets. En bref, tout allait bien pour la famille Llewellyn, même si à vrai dire, Eilween n'avait pas beaucoup de temps à passer avec son père. Il n'était jamais là, et ça la chagrinait un peu.

Quelques années plus tard, le bonheur de la famille était parti, enfin il était plutôt différent à cause du caractère de merde de la petite. C'est simple, elle voulait absolument dicter ses règles et refusait d'obéir si elle n'avait pas quelque chose en échange. Elle refusait totalement d'obéir, en réalité, elle négociait. Même si elle n'avait que 6 ans, elle avait déjà une forte personnalité. En plus de ça, sa mère avait reprit le travail et l'avait laissée au soin de nounous, lesquelles avaient énormément de mal avec la petite. En même temps, une enfant capricieuse qui a le don des ordres absolus, c'est pas vraiment le gosse le plus easy à surveiller. Elle ne savait pas comment son don marchait, mais Eilween avait déjà comprit que, rarement mais quelques fois, quand elle demandait quelque chose, on lui donnait sans poser des questions. C'est pour ça que la gamine s'était vite retrouvée avec plein de jouets, même si les adultes semblaient fâchés après elle pour ça. Elle ne comprend pas, il n'y avait rien à comprendre pour elle, tout ce qui l'importait c'était de pouvoir s'amuser comme elle voulait. Puis finalement, la situation empira de ce côté-là, rien de dramatique je vous rassure, mais suffisamment pour agacer ses parents. Ils décidèrent finalement après mûre réflexion de passer les vacances avec elle, retournant chaque fois au Pays de Galle où était née sa mère. Elle changeait un peu d'univers, visait de nombreux endroits. Tout semblait parfait, tout allait mieux pour eux.

À l'école, tout allait bien pour Eilween. Après la décision de ses parents, elle était décidée à se montrer plus raisonnable et avait commencé à travailler un peu. Pas travailler vraiment, juste le minimum, et autant dire que ce n'était pas vraiment coûteux en efforts. À peine de quoi lui prendre la tête, c'est dire à quel point elle ne faisait rien. En réalité, elle était assez intelligente pour se contenter de ça, si bien qu'elle était décidée à continuer sur cette voie. Il ne sa passa rien durant ses années de scolarité : de la primaire au collège, tout se passa tranquillement, mais durant les grandes vacances après lesquelles elle passerait au lycée, quelque chose se passa. Eilween avait déjà son caractère, et cette mauvaise foi permanente couplée à cette haine de la défaite. Connaissant cela et extrêmement jalouse d'elle, sa meilleure amie lui fit un pari : "même pas capable de te teindre les cheveux en rose, de mettre des lentilles roses et de parler en gallois pendant le rendez-vous avec le directeur du lycée". C'était mal connaître la jeune femme : elle se teint les cheveux, acheta des lentilles roses et mit à profit les petites leçons de sa mère sur sa seconde langue : elle ne disait que quelques mots, mais ça lui suffirait. Le résultat était évident : la demoiselle fut recalée et ses parents lui en voulurent beaucoup pour ce qu'elle avait fait.

Les vacances suivantes furent annulées. Suite à ça, Eilween ne revit pas son amie, mais elle n'en avait pas envie. Désormais, et maintenant qu'elle avait perdu tout contact avec ses parents, elle était décidée à se laisser de nouveau aller. La demoiselle agissait comme bon lui semblait et ne se remuait même pas pour trouver une école, mais ses parents étaient bien trop occupés pour s'en soucier. Ils ne devaient même pas le remarquer, étant donné l'heure à laquelle ils rentraient. Quelques jours après, Eilween reçut une lettre d'invitation à Prismver, ou plutôt, ses parents la trouvèrent. Ne se souciant pas des sentiments de leur fille, ils l'envoyèrent là-bas, affirmant qu'il s'agissait pour elle de la seule solution, à cause de son don, bien que tout s'était parfaitement bien déroulé pour elle, jusqu'à présent. Les choses auraient pu s'empirer, certes, mais tout s'était bien passé auparavant.

Eilween fut profondément touchée par ce départ : elle prit la décision de ne plus revoir ses parents qui l'avaient abandonné ici. La demoiselle était décidée à vivre de ses propres ailes, et pour ce faire, donna son maximum aux examens d'entrée : elle fut admise en A. Toutefois, sa volonté tomba dès le début de l'année et elle ne travailla pas, même si elle gardait des bonnes notes durant toutes ses années passées ici. Plus particulièrement en mathématiques, à vrai dire : elle adorait cette matière, elle la connaissait comme sa poche. La scolarité de la rose se déroula sans problèmes et elle apprit à contrôler son don facilement. Lorsque l'heure de partir arriva après toutes ces années passées ici, le directeur lui proposa un poste de professeur ici. La jeune femme passa ses études à Londres, perfectionnant son anglais, passant les diplômes et décrocha finalement son job de professeur.  
Elle revint ensuite à Prismver où elle devint professeur de mathématiques, et ce depuis cette année.





Swassanteneuf
Âge : 16 ans et toutes ses dents.
Sexe : Le contraire du contraire du contraire de mon perso'.
Comment avez-vous connu le forum ? Double compte.
Vos impressions : lol sé treau nwul.
Parrain(e) ? Aucun.
Personnage sur l'avatar : Momoi Satsuki - Kuroko no Basket.
Code : Validé par Nemesis.
Mot de la fin : PINGOUIN.

P.S. : à valider après le recensement (Momoi = pas recensée o/)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://senpaihouse.forumactif.org
GAUTIER SENPAI
Admin
avatar

Messages : 124
Date d'inscription : 14/08/2016

MessageSujet: Re: [Supprimé] Eilween A. Llewellyn.   Dim 14 Aoû - 15:45

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://senpaihouse.forumactif.org
 
[Supprimé] Eilween A. Llewellyn.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Récupérer des fichiers supprimés par erreur
» Videos supprimées
» perte de données sur clé usb
» Mes messages disparus ? déplacés ? supprimés ?
» Compte Youtube désactivé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senpai House :: Fiches v2 :: Personnages supprimés-
Sauter vers: