Là où senpai met toutes ses affaires.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Supprimé] H. Oliver Dobson.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GAUTIER SENPAI
Admin
avatar

Messages : 125
Date d'inscription : 14/08/2016

MessageSujet: [Supprimé] H. Oliver Dobson.   Dim 14 Aoû - 19:28


ta gueule, je bois...

26 ans
Prof' de journalisme
captain obvious
anglais



Hamlet Oliver Dobson

ce sale escroc fait le marché de Prismver ! C'est lui l'homme qui vous a arnaqué avec ses bidules qui bug sans cesse ! Attrapez-le et pendez-le !


Visiblement, il affirme que non... sorry, David a toujours raison.

Maîtrise du pouvoir •• Excellente, il a toujours eu des facilités en ce qui concerne la magie. Il est capable de comprendre les choses sans le moindre effort et il est capable de vous sortir des théories compliquées et de résoudre une équation de maths sans avoir étudié la méthode. C'est inné, et même s'il sera incapable d'enseigner aux gens son savoir "évident", il l'utilise à profit : il créé les objets magiques du marché de Prismver, associant son pouvoir à sa passion du bricolage.


← regarde, je suis badass, et tu n'es qu'une grosse merde. La vie est merveilleuse.

• Taille : 1m85, carrure fine, bonne corpulence.

• Couleur de la peau : Blanche mais bronzée, pas non plus des masses, juste ce qu'il faut, on voit qu'il a l'habitude de sortir régulièrement.

• Couleur des yeux : Marrons. Des yeux défaillants au fait, il porte des lunettes pour lire.

• Couleur et longueur des cheveux : Bruns, ils sont mi-longs, pas au point de passer pour un androgyne mais sa coiffure est un vrai bordel.

• Style vestimentaire : Chic, anglais, la plupart du temps c'est un costard. Il ne se sépare jamais de son manteau marron, long, qui lui arrive aux chevilles. Parfois, il porte des accessoires wtf comme des lunettes 3D.

• Signes distinctifs : Son allure cheloue, sa façon de marcher, sa taille et son manteau le distinguent assez du reste de la populace.

• Regard d'autrui : Mis-à-part les innombrables fangirls qui lui courent après en hurlant son prénom, on le voit comme quelqu'un de peu sérieux, bavard et un poil excentrique. En réalité, son allure colle beaucoup à ce qu'il est.


Random fact du mal
Porte toujours un costard •• Se balade dans l'école parmi les élèves •• Adore les gosses •• S'incruste parfois dans les cours des plus jeunes, au fond de la salle •• Porte des lunettes 3D de temps en temps •• Soit-disant c'est un camouflage d'élève •• Se trimballe avec des vieux gadgets qu'il y a 10 ans •• Genre les GameBoy color tu vois •• Les gens le trouvent super bizarre mais les plus jeunes l'admirent •• Utilise son pouvoir pour s'amuser •• Bref on dirait qu'il a 8 ans.
Comment le décrire avec des mots ?
J’ai fréquenté Oliver pendant des années et il a laissé en moi une marque inoubliable. Vous aurez bien du mal à trouver quelqu’un de plus humain, quelqu’un de plus gentil, bienveillant et de meilleur que lui. S’il existe une personne qui veut faire le bien, une personne juste, c’est bien lui. Il a toujours été dans son monde, passionné par le bricolage et l’invention, passionné par le savoir, passionné jusqu’à en délaisser ses proches.
C’est quelqu’un qui aime du plus profond de son coeur, quelqu’un qui aime tout ce qu’il fait et s’y donne toujours à fond, quelqu’un qui aimerait donner tout son temps pour chaque être vivant et qui se perd dans son altruisme démesuré.

Il aimerait pouvoir aider tout le monde, il aimerait pouvoir aider - mais il est incapable de faire des choix, incapable de rester froid et de se sacrifier entièrement à ce qu’il considère comme un devoir.
Et ça le détruit, submerge de tristesse, ronge son esprit de voir qu’il ne peut en faire davantage. Il fait de son mieux, constate l’étendue de son impuissance, mais toute la douleur du monde ne suffit pas à effacer la gentillesse qui le définit. Il veut aider, il veut sauver - il veut rendre meilleur ce monde qu’il est pourtant incapable d’affronter.
C’est l’étendue de cette triste réalité qui le rend toujours plus faible, qui écrase sa volonté.
Il aimerait faire plus. Tellement plus.
Il aimerait être meilleur, plus fort, pouvoir lutter contre ce monde avec des armes autres que celles toujours employées. Pas de violence, pas de meurtre - juste de l’empathie et une solidarité qu’il est le seul à posséder. Chacun change, accablé par tout le malheur qu’ils traversent, mais Oliver reste le même. L’esprit héroïque toujours présent, mettant à genoux toute tentative d’échapper à ce cercle interminable.
Comme un héros incapable de se sauver lui-même.
Et c’est l’énergie du désespoir qui le pousse à avancer, continuer sur ce chemin sans fin ; perdant un peu de lui-même à chaque pas effectué, devenant un peu plus faible à chaque regard jeté.

Il aimerait faire bien plus, il aimerait faire le Bien ;
D’une force donnée par le Mal qui n’avait cesse de le ronger.
• Lieu de naissance : Londres.
• Situation des parents : Son père était une personne célèbre, sa mère tout le contraire : femme simple, issue d’une famille d’agriculteurs, qui aimait le simple, la campagne, être à l’écart de la ville. Elle n’a pas supporté la célébrité de son mari (les nombreux voyages, les projecteurs...) elle préférait vivre à l’écart de tout ça. Tous les deux étaient très fermes sur leurs positions et aucun ne cédait. Ils ont donc vécu une relation presque “à distance” qu’il n’a pas supporté : il a rompu peu après la naissance de leur fils. Tous deux n'étant pas marié, c'est allé plutôt vite.

• Membres de la famille : Son père, célèbre, et sa mère. Il a aussi ses jeunes cousins, Andromède et Nova. Il y aussi Etienne qui est... ouais, non. C'est tout.

• Déroulement global de l'enfance : L'enfant vit donc à l’écart : il fait l’école à la maison pendant toute son enfance, sa mère lui apprend à lire, à écrire, le cultive. Elle lui apprend les bonnes manières, très stricte sur le sujet. C’est un gosse mature pour son âge mais aussi très fan de dessins animés, etc. : il aime l’électronique. Durant toute son enfance, il se passionne pour le bricolage et toutes les choses dans ce style.  La mère n’a pas un niveau scolaire génial, elle est forcée d’envoyer son fils à l’école en ville, mais en plus de ne pas avoir bcp d’argent, ils habitent loin de la ville. La mère n’a pas le choix et confie l’enfant à son mari pour qu’il ait une éducation.

• Déroulement global de l'adolescence : Pour lui, ces années sont les plus dures. Il était dans son univers calme et il se retrouve sous les feux des projecteurs. Son père l’introduit à son métier, persuadé que ça lui plaira, mais c’est tout le contraire : il a beaucoup du mal à supporter les caméras, la célébrité, les regards braqués, les attentes à son sujet alors qu’il n’en a jamais vraiment eu. Même le contact des autres est difficile. Il n’ose pas en parler à sa mère lorsqu’il la voit pendant les vacances. Il n’a joué que quelques rôles secondaires dans des petits films, il n’est pas vraiment fan de ce boulot (le hait presque), il continue néanmoins pour offrir l’argent à sa mère (persuadée qu’il aime ça, elle n’agit pas). Bref, il est loin d’être quelqu’un de connu, il n'était pas très bon, mais pistonné. Les seuls soucis sont quelques accidents incompréhensibles qui arrivent tout autour de lui (les gens qui oublient des choses, ont des flashs, etc…) : la situation dure de ses 6 ans jusqu’à ses 15 ans.

Il reçoit la lettre de Prismver, une école tout récemment ouverte, il est convié à y aller l’an suivant. Pas d’école, pas d’éducation, aucune maîtrise de son pouvoir = classe E. Ses années passées en tant qu’acteur lui permette de se sociabiliser davantage, il arrive à se faire des amis. En tant que personne,, il évolue, il se construit une personnalité plus affirmée. Il refuse de travailler, il continue sa passion du bricolage à côté. Lorsqu’il a 18 ans,  il s’oriente sans réelle conviction, il n’a pas d’idée de métier. Il ne pense pas au futur, il n’a pas envie de retourner dans le vrai monde qu’il déteste, il veut rester ici loin des regards, et ne pas apprendre à maîtriser son pouvoir est un argument pour rester vivre ici, puisqu'il sera un danger à l'extérieur.


• Age et circonstances de découverte du pouvoir : 14 ans, il fait une gaffe lors d'un tournage et gâche un des costumes. Un autre acteur, jeune et jaloux de son succès immérité, menace de tout dire. Ce n'est rien mais du genre à flipper, il essaie de l'arrêter, une dispute s'ensuit, quelques coups - moment dont l'autre garçon oubliera toute trace. Comprenant que le garçon était vraiment amnésique, il ne comprendra pas ce qu'il s'est passé avant d'avoir la lettre.

• Réaction du personnage / de ses proches : La mère était heureuse qu'il aille enfin à l'école, le père mitigé mais il a bien vu qu'il n'avait pas le choix. Lui-même était heureux de pouvoir échapper enfin aux regards permanents.
• Réaction lors de la réception de la lettre / de la visite d'un traqueur : Idem.
• Age d'entrée à Prismver : 16 ans.
• Ancienneté à Prismver : 10 ans.

• L'avis du personnage sur la Guerre des Classes : *facepalm*
• Le personnage soutient-il sa classe ? Ou soutient-il WIP ? WIP.

• Si le personnage est adulte et est parti après le cursus scolaire obligatoire, son parcours entre Prismver et son retour : Il fait un cursus informatique. Durant ses dernières années d'études, il tombe amoureux d’une habitante sans pouvoir, quelques mois d’une relation enfantine devenant vite sérieuse. Il a une autre raison d’apprendre à maîtriser son pouvoir: ne pas lui faire de mal. Il fait de son mieux, il se révèle très doué en magie et apprend à contrôler son don d’amnésie. Il est persuadé qu’elle restera avec lui sur l’île : elle devient employée dans le personnel de l’école, il devient prof et prend aussi un job à la gare de l’île, effacer la mémoire des touristes. C’est de l’amour fou, ils ont même une petite fille. Quelques mois après, sa copine a un accident avec un élève au pouvoir incontrôlable : elle passe quelques semaines à la clinique de l’île. Une fois sortie, elle est terrifiée par les dons, elle fait part de son envie de partir à son mari : elle refuse qu’il vienne, puisqu’il est aussi sorcier. Le comble, c'est qu'il doit effacer sa mémoire de ses mains, chacun des moments de bonheur qu'il a passé avec elle - mais aussi ceux de sa fille.

• Autre / à savoir : Son don d'Amnésie a changé pour Captain Obvious peu après.


Regarde, j'ai la classe en retirant mes lunettes,
alors que toi, tu es une personne dégueulasse.
L'égalité entre hommes n'est-elle pas une
merveille de la nature ?
Bref, je suis David Tennant, alors ta gueule.
Seule Sarah a le droit de me lécher le torse,
je lui appartiens totalement.
allez salut. (merci à elle pour l'intervention)
7C de Gau' sinon.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://senpaihouse.forumactif.org
 
[Supprimé] H. Oliver Dobson.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Et lui on le met où ?? (ewan dobson)
» methodes pour jeu comparable à butler, rudd ou thomas oliver
» Récupérer des fichiers supprimés par erreur
» NEL OLIVER LP 80 + lyrics
» Oliver Shaw

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senpai House :: Fiches v2 :: Personnages supprimés-
Sauter vers: